eworky : Le lieu de travail 2.0

Le logo de eworky

eworky : Nos entreprises ne seront plus à la rue

Startup sans bureau ? Un meeting à prévoir mais pas d’idée de lieu ? eworky est fait pour vous ! Près de 4.000 lieux sont proposés sur le site pour vous installer de façon ponctuelle et ou perreine. Avec e-worky vous ne serez plus jamais sans bureau.

Le logo de eworky

Comment ça marche ?

On a déjà parlé de ce type de plateforme avec airbnb et cookening. e-worky est un site collaboratif de lieu de travail. Le principe reste le même. Toutes personnes prêt à partager un lieu de travail propose le lieu et enregistre toutes les informations en rapport : Adresses, caractéristiques, place, Wi-FI, place publique ou privé, etc.

De l’autre côté, celui qui cherche un lieu peut choisir selon plusieurs critères : lieu, type de lieu de travail (centre d’affaire, télécentre, bureau partagé, co-working et salle de réunion) et caractéristique du lieu (wi-fi, video projecteur, audio conférence, etc). Ensuite il suffit de comparer les offres et les prix pour trouver le lieu idéal.

Ensuite, le site est axé 2.0. Bonne nouvelle, vous pouvez noter, commenter et consulter les avis (à condition d’être inscrit) afin d’être certain de votre choix.

Qui se cache dérrière eworky ?

Olivier Brun Cecillia Durieu et Thahir Iftikhar. Les trois jeunes entrepreneurs sortis de Supélec à Lyon décident de lancer eworky après avoir réalisé qu’il etait difficile de trouver un lieu de travail quand les équipes étaient en déplacement L’idée est très bonne et nos trois jeunes lyonnais créent officiellement leur entreprise début 2011. Un peu plus d’un an après, c’est près de 4.000 lieux de travail qui sont proposés aux quatres coins du monde.

Leur ambition est débordante. En effet, ils souhaitent s’installer à New-York et San Fransisco en plus de la France et l’Espagne. De plus, ils souhaitent faire profiter des espaces non utilisés et ou peu utilisés par la fonction publique pour améliorer leur offre mais aussi pour faire baisser la dette de la France !! Ils ont constaté que plus de 300.000 batiments de l’Etat n’étaient pas occupé. Osé, cette idée pourrait rapporter à l’Etat un peu moins de 4 milliards d’euros. Ouf, fini la crise !

Peut-on croire à la réussite de ce projet ?

Oui, bien sur. Le concept répond à plusieurs critères de réussite : Projet innovant, réponse à un besoin réel, offre largement satisfaisante. L’entreprise d’origine lyonnaise cherche à lever 1,5 millions d’euros afin d’accentuer encore un peu plus son avance et s’exposer vite à l’international. De plus, le business model type airbnb, à savoir la commission sur les commandes, a prouvé son efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
Le logo de twitter
Twitter, une histoire à plus de 140 caractères

 Twitter : The talkative bird Pour commencer, essayons de résumer l'histoire du célèbre réseau social Twitter en moins de 140...

Fermer