Les publicités sexistes : bon ou bad buzz ?

Perrier

Jouer sur les clichés les plus sexistes et dégradants pour faire parler de soi, c’est un concept marketing qui perdure.
Les marques recherchent aujourd’hui coûte que coûte à faire parler d’elles, qu’il s’agisse d’un bad ou bon buzz, l’important c’est d’être au centre des conversations sur la toile. Femmes au volant, ménagères, stéréotypes sexuels… Les marques vont-elles trop loin ?
Jugez-en par vous-mêmes :

5 Publicités sexistes qui ont marqué la toile

1- Perrier, une nouvelle forme de plaisir

L’exemple le plus récent en date est bel et bien Perrier. Cette campagne publicitaire de 1 minute 20 multiplie les sous-entendus sexuels. Malgré une avalanche de critiques sur cette dernière, la marque nie toute attaque sur le caractère sexiste de la campagne et rétorque qu’elle avait pour but unique d’amuser son public.
Alors, bon ou bad buzz ?

2- Hawaiian Tropic – Beach Protection

Au delà du sexisme au sens propre qui oppose les deux sexes, la jalousie féminine est également un cliché sexiste sur lequel certaines marques surfent également pour faire parler d’elles. En voici un exemple avec la campagne de 2013 de Hawaiian Tropic pointant le doigt sur la jalousie des femmes, premier danger encouru sur la plage. Protègez-vous des « bitchs »… euh « beach » ! Certaines d’entres vous se reconnaissent-elles dans ces clichés ? ;-)

3- CIF

Cette campagne publicitaire créée en 2012 part d’un bon sentiment : l’action prend place dans un conte de fées, l’histoire raconte qu’à la suite de la disparition du roi, celui qui le succéderait devait réussir à nettoyer le chaudron noirci. Un chevalier relève le défi grâce à sa crème Cif. Jusqu’ici tout va bien, le cliché de la ménagère n’apparait pas, chapeau bas au publicitaire… Mais lorsque le chevalier se démasque il s’agit en réalité d’une femme. On y échappera malheureusement pas, pour une énième fois.

4- Veet – « Don’t risk rudeness »

« Ne prenez pas le risque d’être un mec ». Il suffira de deux jours à la marque de crème épilatoire pour supprimer la campagne publicitaire de sa chaine. Encore une fois (cf. Minou tout doux) Veet crée le buzz avec une campagne publicitaire sexiste et déclenche la colère des internautes féministes :

5- Samsung

Dans la série des clichés sexistes utilisés dans les campagnes publicitaires, Samsung est roi en la matière, vous en trouverez tout un assortiment ici. Et un exemple que nous vous avons sélectionné :



Mais également, à l’occasion de la cérémonie du lancement du Samsung Galaxy S4, le géant coréen introduit 6 spots publicitaires particulièrement sexistes et dégradants pour la femme. Après cette campagne choc, Samsung a souhaité s’excuser publiquement auprès des femmes en inversant les clichés :

Campagnes off-line

D’autres exemples de campagnes publicitaires sexistes print ont été montrées du doigt par les médias et les français : la campagne « For you, Guys » d’Eden Park où une femme est mise en scène sur trois affiches : l’une fait la machine, l’autre étend le linge et la dernière apporte ses chemises à son homme. Une campagne provoc à prendre au second degré… Ou encore le Conseil Régional de Moselle qui crée une campagne publicitaire ultra choquante et dégradante pour la gente féminine. La campagne initialement créée pour encourager le tri des déchets s’est vue prendre les fusils de l’association lutant contre les stéréotypes sexistes : les chiennes de garde. Tous les clichés sexistes réunis sur une même affiche publicitaire : la femme doit être mince et s’occuper des tâches ménagères.

Conseil Régional Moselle

© Conseil Régional Moselle

Numericable, qui, lors d’une campagne publicitaire print affiche une phrase d’accroche provocante :

Vraisemblablement pas au goût de certains…

Always – #LikeAGirl

Always crée le buzz avec sa campagne #LikeAGirl où l’expression « Comme une fille » est détournée de manière positive loin des clichés sexistes réducteurs. Une belle façon de répondre à cette tendance massive de publicités sexistes.

Les bénéfices escomptés de ces campagnes publicitaires sont-ils à la hauteur de la mauvaise réputation de la marque qui s’en suit ? C’est tout du moins ce que l’on souhaite à ces marques qui nuisent fortement leur image de marque et le paieront tôt ou tard.

Cet article vous a plus ? Je vous invite à le partager et à commenter :-)

2 Commentaires

  1. Flo

    Répondre
  2. Pingback: Les 8 Buzz 2014 sur les réseaux sociaux que vous n'êtes pas prêt d'oublier ! - Blog e-marketing histoires de web

Répondre à Flo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
Fifa World Cup Brasil
Top 10 des tweets de la Coupe du Monde 2014

Et voila, la Coupe du Monde 2014 au Brésil c'est fini :-(( Ce qui est certain, c'est qu'elle marquera les...

Fermer