streaming sportif et diffusion 2.0

Le streaming du sport

Regarder un match c’est bien, mais quand on ne peut pas le regarder sur sa télévision que faire ? Tv connectée ? Streaming sportif ? Qu’elles offres et qu’elles attentes pour le consommateur ?

Le streaming sportif

Problématique de la diffusion du direct

On distingue deux types de chaîne : public et payante.

L’une comme l’autre dépense des centaines de millions d’euros chaque année pour retransmettre les meilleurs affiches sportives : Football, Jeux Olympiques, Rugby et autres compétitions internationales. Si les deux types de chaines se rémunèrent à la publicité, les chaines payantes sont dépendantes de ses abonnés. Il n’est donc pas question d’ouvrir la diffusion au grand public sous peine de mettre en péril leur business model et donc leur pérennité.

La télévision change

La télévision est créée vers 1930 et propose en 1947 son premier direct. Canal+ se crée en 1984 et reste depuis l’un des principaux acteurs du sport. Chaque année, la chaine cryptée paie des centaines de millions d’euros pour retransmettre les meilleurs compétitions sportives que se soit du foot, du basket et beaucoup d’autres. Aujourd’hui, les diffuseurs sont nombreux : TF1 et Eurosport, M6, Canal+, BeinSport pour les principaux. 

La télévision change très vite. Le marché de la tv connectée est conséquent et va très vite devenir une norme. La catch up est déjà très utilisé (60% des équipés) et marque l’air de la délinéairisation. Les succès de Youtube en est la preuve. Le télénaute s’habitue à délinéariser son programme en fonction de ses envies. Ils consomment des vidéos plus courtes mais plus intenses. Youtube équipe déjà une partie des télévisions connectées et d’autres acteurs comme le français Deezer arrivent, eux aussi, progressivement. Le chiffre à retenir : 46% des télénautes consomment le programme avec un second écran pour trouver du contenu supplémentaire.

Le second écran pour garder son audience en éveil

Cet écran est petit, vous l’avez dans votre poche constamment avec vous. Je parle bien sur du smartphone et de la tablette. En 2012, 40% des télénautes utilisent un 2eme écran pendant qu’ils regardent la tv. Bien entendu, il l’utilise pour les textos, Facebook et autres mais aussi pour trouver un contenu supplémentaire à ce qu’il regarde.

Grâce à ce second écran, le télénaute appronfondi son expérience télévisuelle. Les marques et diffuseurs l’ont bien compris. C’est pourquoi nous voyons arriver sur les programmes tv les meilleurs tweets en direct et surtout l’arrivée des applications comme MyTF1 qui ont pour but de fournir un contenu exclusif. Le but de ces applications est que le télénaute reste connecté au diffuseur. Si la chaine ne propose rien alors le télénaute sera très peu attentif au programme. Au contraire ce genre d’application permet d’accrocher la personne et même de le faire rester sur l’application après le programme. Et quand on connait les prix pratiqués dans la publicité tv, on est en droit d’espérer que le télénaute la regarde donc ce type d’application est important sur de nombreux points.

Dans le sport, l’exemple de la Canal football app représente parfaitement ce prolongement d’expérience. Cette application permet de suivre le match en direct mais aussi d’accéder à des contenus en live et de rallonger la consommation.

En live, l’application propose tous les ralentis possible (carton, remplacement, but, occasion, etc) et toutes les statistiques du match en temps réel. Plus besoin d’attendre que la chaîne vous fasse part du nombre de tirs puisque vous pouvez le savoir par vous même en instantané. Accessible uniquement aux millions d’abonnés Canal+, l’application a été téléchargée près de 100.000 fois.

Streaming sportif : Attente du consommateur et offres actuelles

Pour comprendre le phénomène du streaming sportif, vous devez retenir ce chiffre : 33% des internautes consomment du contenu illégal. Cela touche aussi bien la musique que la vidéo que ce soit en téléchargement, en streaming ou en live stream.

Cherchons à comprendre le consommateur. Il est prêt à payer pour voir son match. Un match entre 3 et 5 euros serait acceptable  pour du streaming sportif car sur Internet, le streaming live illégal ne propose pas, ou rarement, une bonne qualité d’image et sont pour regarder son sport. Cependant l’offre est jugée quasi-inexistante.

Canal propose son streaming sportif mais seulement pour ses abonnés. Les chaines publiques sont disponibles sur Internet mais proposent un faible contenu sportif. Les clubs et organismes proposent des rediffusions hors le consommateur veut du direct. L’accès à une offre légale convenable n’existe pas et c’est la raison du succès du streaming illégal.

Il n’existe pas de chiffres officiels et encore moins pour le streaming sportif. Cependant les sites qui hébergent ce genre de pratique gagnent beaucoup d’argent. De l’ordre de centaines à plusieurs milliers d’euros par diffusion. Quand on sait que certains passent plusieurs centaines de match par jour on peut imaginer que les chiffres tournent autour de dizaine de millions d’euros à l’année. Voir plus…

Exemple du streaming pour la musique

Faisons un parallèle avec la musique. Ce secteur a vu le démon arriver avec Internet. 12 ans de chute libre. En 2012, et pour la première fois depuis longtemps, le marché est en croissance : +0,3% en 2012. Faible certes mais en croissance et la raison est Internet. Les offres ont mis du temps à arriver mais sont la. Un tiers du marché est digital dont 30% en streaming avec notamment les offres d’abonnements (+44%). Alors pourquoi ne pas le faire dans le sport ? Des acteurs comme Deezer et Spotify ont fait leur chemin dans la musique, pour le sport on attend encore…

NBA Live et Livesport.tv en best practise

livesport-logo
Comme vous pouvez l’imaginer, les bons exemples pour le streaming sportif ne viennent pas de chez nous…

Depuis peu, la NBA propose des abonnements à bon prix afin de suivre la célèbre franchise américaine ATAWAD (any time, any where, any device). Plus besoin de rester coincé chez soi pour voir son match favori, il suffit d’un ordinateur, d’une tablette voir d’un smartphone et d’une connexion Internet. Rien de plus simple en 2013 ! L’offre NBA propose de suivre tous les matchs en direct et prouve que les barrières liées au streaming ne sont pas réelles.

Tout d’abord, cela permet à la NBA de s’exporter là où elle n’est pas diffusée. Donc d’augmenter ses revenus liés à la diffusion. Ensuite, il est important de souligner que cela n’empêche en aucun cas les diffuseurs de ne plus payer les droits de retransmission. Aux Etats-Unis, on pense que ce n’est pas concurrentiel mais complémentaire. Le spectateur aura toujours une préférence pour sa télévision. Son petit écran servira donc pour les moments où il ne pourra pas suivre le match de chez lui. Le streaming sportif peut donc être gagnant-gagnant.

Ensuite l’exemple de livesport.tv est lui aussi intéréssant. Il constitue quasiment l’excellence et la perfection de l’offre recherchée en streaming sportif. Le site propose, contre quelques euros par mois, d’accéder au live de nombreux sports avec une promesse de qualité image / son idéal. Bien entendu, rien n’est jamais parfait et les diffusions concernent uniquement des compétitions mineures comme le championnat de football Argentin. Dommage mais l’exemple à de quoi inspirer les futures entreprises du secteur.

Vous avez aimé ? Découvrez les médias du sport 2.0 et les 6 points clés à connaitre sur la tv connectee

3 Commentaires

  1. Pingback: Stade 2.0 une expérience enrichie » histoires de web

  2. descholive

    Tous les matchs de foot des compétitions Françaises, Étrangères ou Européennes (C1 et C3) sont en diffusion LIVE gratuite sur http://livetostream.blogspot.fr

    Bon matchs

    Répondre
    1. Gignol

      Site nickel, tous les matchs sont dispo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
la maison facebook home
Facebook maison – Le cloud grand public

La Facebook maison. On en parlait jeudi dernier, le voici ! Il ne s'agit pas d'un nouveau téléphone ni même...

Fermer